browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

On ne peut pas réussir à tous les coups

Posted by on 8 juin 2014

Pour mémoire, voici le contexte : Je voulais envoyer Amy en séjour linguistique pour son anglais mais on ne peut pas réussir à tous les coups. Pourtant, j’ai échoué sur un aspect auquel je ne m’attendais pas. Découvrez ce qui fonctionne et permet d’éviter les coups f….

La valeur des séjours linguistiques

Pour donner une expérience extraordinaire à mes enfants, je suis prêt à prendre des risques.
Pourquoi ?
J’ai constaté qu’en mille ans, nous avons déresponsabilisé les adolescents. Ils sont dans la force de l’âge entre 15 et 25 ans du point de vue biologique. Ils ont naturellement besoin de défis et ne craignent pas le danger.
Qu’est-ce que nous leur proposons ? Qu’est-ce que notre société leur offre ?
S’asseoir et écouter pendant des heures dans une salle de classe.

Il y a 500 ans, les jeunes de 15 ans étaient capables de traverser l’atlantique et de gravir des montagnes.

Nos capacités ont tant régressé ? A coup sûr, c’est un effet sociétal plutôt qu’individuel.

De mon côté, j’ai décidé d’accompagner mes filles dans leur prise d’autonomie pour mettre à profit ces années de 15 à 20 ans durant lesquelles elles ont le temps de réaliser des défis. Et de faire leur expérience de la vie. Je les envoie en séjour linguistique le plus tôt possible et avec une grande autonomie.

Un coup gagnant

Parfois cela paie.
Amy est partie à l’école en Allemagne quand elle avait 12 ans. Toute seule dans le train. Certes dans une famille qu’elle connaissais et dont elle parle couramment la langue familiale. A 15 ans, c’est désormais son 9ème voyage à l’étranger sans ses parents. J’ai trouvé une famille à Londres prête à l’accueillir.

Parfois je me plante.
A force d’agir, j’ai parfois perdu de vue la lourdeur de notre société. J’envoie Amy à Londres le mois prochain en avion avec Ryanair sur un billet adulte. Aucun soucis pour elle si Ryanair ne s’en mêlait pas. Elle a bientôt 15 ans mais les mineurs ne peuvent voyager seuls qu’à partir de 16 ans.

Image de Londres en séjour linguistique

On ne passe pas à tous les coups au 10 Downing Street

A force d’aller en Allemagne sans voir un seul douanier, j’ai oublié que les contrôles pour sortir de l’espace Schengen et monter dans l’avion sont plus pénibles que dans le train.
Impossible d’embarquer si elle n’est pas accompagnée. Je vais envoyer sa sœur Mary de 12 ans seule en train à Munich mais Amy ne peut pas prendre l’avion seule à 15 ans ! Le voyage est pourtant plus délicat en train.

Un coup dur avec Ryanair

Impossible également de se faire rembourser. Impossible de revendre le billet car les frais de changement de nom sont supérieur au prix du billet. Tout cela pour une date de naissance qui est 1999 au lieu de 1996 requis.

En aparté, j’aimerais savoir comment Ryanair fait pour se soustraire à toutes les lois de protection du consommateur. Pour ma part, j’offre une garantie de 30 jours sur tous mes produits, bien au delà des 7 jours légaux qui sont passé récemment à 15 jours. Et tous mes partenaires offrent également 30 jours ou plus. Tout le monde a le droit de faire des erreurs mais pas chez Ryanair : Ce sont les rois du vol.

La solution de remplacement pour profiter de son séjour linguistique

Amy ira donc en train. C’est plus long, plus compliqué, plus stressant, et aussi plus cher. Et également générateur de paperasse car l’Eurostar impose également des papiers pour la sortie individuelle des mineurs de moins de 16 ans ! Cette fois nous sommes en règle mais j’ai quand même une appréhension sur ce coup là.

Plein de coups dans l’eau

J’aimerais également savoir comment notre société est arrivée à gâcher ces 10 années, de 15 à 25 ans, durant lesquelles l’enseignement formel et passif a pris tant d’importance alors que nos enfants ont soif de vivre. Où est passé l’espace de liberté dont ont besoin les ados ?

Quoi qu’ils fassent, c’est défendu, interdit, hors de la loi de vieux qui tremblent de peur.

Pour gagner à coup sûr ?

Vous ne pouvez pas gagner à coup sûr. A moins de mettre beaucoup d’argent dans les séjours linguistiques, et même ainsi, vous ne serez jamais certain que votre enfant en profite pour vivre quelque chose d’intéressant. Encore faut-il qu’ils aient envie de le faire. Vous êtes donc condamné à prendre des risques car la vie est risquée. Il me semble plus important d’apprendre à nos enfants à gérer les risques et de les assumer.

Et vous, que faites-vous pour qu’ils profitent de ces années d’adolescence ?

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *