Prenez le contrôle (de l'avenir)

Leave A Reply (39 comments so far)


  1. Myriam Richard

    Bonjour Cyril,

    Je suis une habituée de vos vidéos car j’apprécie beaucoup vos conseils.
    Petit rappel de ma situation. Nous sommes un couple expatrié en Suisse alémanique (Schaffhausen) depuis 2011. Nous parlons français à la maison. Mon mari est alsacien mais parle rarement en alsacien à la maison (dommage car il le sait bien!). J’ai toujours vécu en France (Lorraine et Alsace, mais j’ai aussi la nationalité suisse par ma grand-mère.)Mes 2 enfants auront 5 ans et 3 ans cet été (Dorian et Léanne). J’ai tout de suite pris conscience de l’importance des langues c’est pourquoi j’ai tout fait pour m’intégrer dans le village où nous habitons et j’ai mis rapidement mes enfants en crèche (1 à 2 jours par semaine). Mon ainé a mis beaucoup de temps à parler français. C’est seulement à 4 ans et quelques mois qu’il a commencé à faire des phrases (il était suivi par une orthophoniste). Maintenant il comprend un peu le suisse allemand et dit quelques mots car il va au Waldspielgruppe (groupe de jeu en foret )chaque semaine et 1 jour chez une nourrice. Il rentrera au Kindergarten cet été. Ma petite fille parle très bien français, s’exprime un peu en suisse allemand et sait chanter un peu en anglais (comme mon fils). Je vais chaque semaine dans un groupe international où nous chantons en anglais. J’essaie au maximum de fréquenter des suisses afin que mes enfants créent des liens avec d’autres. Pour ma part je suis des cours d’allemand depuis 4 ans. c’était ma 2eme langue au bac et j’avais bien réussi à l’oral. Heureusement j’avais des bases. j’ai passé les niveaux B1 en 2012, puis B2 en 2014 et maintenant je prépare C1. J’étais professeur d’EPS en France avant notre départ en Suisse. J’ai eu un projet d’enseigner ma matière en allemand quand nous rentrerons en Alsace. Mais finalement notre avenir n’est pas encore décidé. Nous devions rentrer fin d’année ou l’année prochaine comme le contrat était prévu. Mais mon mari a la possibilité de signer un contrat local fixe, ce qui veut dire faire notre vie ici en Suisse. Vu la situation qui se dégrade en France, j’ai peut être envie d’y rester. L’avenir de mes enfants sera, je crois, meilleur qu’en France car le système éducatif suisse est très performant. J’ai juste peur pour mon fils qui a du mal avec les langues. Je ne sais pas quel est la meilleure situation pour mes enfants. Pour moi, je sais que je pourrai exercer mon travail en Suisse, car il y a un manque de prof…

    Merci pour vos conseils. J’avais bien vu votre video sur l’espéranto. j’aimerais aussi l’apprendre à mes enfants…

    A bientôt,
    Myriam:


    • cyrille

      Bonjour Myriam,
      Tu es un bel exemple car tu as toutes les cartes en main. Pourquoi changer ?


  2. Redouane

    La vidéo et n’a pas compléte monsieur Cyrille ??


    • cyrille

      Si mais selon les conditions réseau elle peut s’arrêter le temps que le reste arrive sur le poste. Il suffit d’être patient et de reprendre la lecture.


  3. Eric BENECH

    Je n’ai pas d’enfants. Mais où voulez-vous en venir ?


    • cyrille

      Et bien préparer leur avenir 🙂 car bien avant d’avoir des enfants j’avais une idée sur ce que je voulais leur donner comme éducation.


  4. Véronique

    Salut Cyrille,
    Ta vidéo m’a beaucoup intéressée, non pas en tant que parent mais en tant qu’enseignante dans un milieu ou de nombreux enfants ont une langue à la maison différente de celle de l’école. J’aimerais bien ton avis sur ce que je peux conseiller aux parents d’enfants qui maîtrisent mal le français après 3 ans d’école.
    Merci


    • cyrille

      Salut véronique,
      Tu peux leur conseiller de protéger la langue la plus faible. Il faut bien comprendre qu’avec les migrants, la langue la plus faible durant les jeunes années, c’est le français. Puis cela s’inverse. Donc au début, ils ont besoin de trouver des modèles qui parlent bien français, et pendant très longtemps, c’est l’école et toi, l’enseignante qui jouent ce rôle.


  5. Francis Desmares

    Bravo Cyrille pour cette présentation détaillée de ta méthode.
    Je ne vais pas te donner l’age de mes filles qui sont adultes maintenant et que malheureusement je ne peux plus aider dans l’apprentissage des langues. Mais je vais continuer de t’écouter car j’attends que tu me parles de l’Espéranto et de la façon dont tu envisage son apprentissage.


    • cyrille

      Merci Francis,
      Je suis content que cela te plaise. A bientôt pour la suite.


  6. Flo

    saluton Cyrille
    Bonega video !
    belega laboro!
    vere profesia !
    Gratulojn !
    mi atednas la sekvon ..

    Tre okupata ĉi jare pro la organizado de la arta programo por UK en Lille sed mi provos sekvi kion vi faras
    Plej muzikamike

    Flo !
    vinilkosmo@esperanto.org
    http://www.vinilkosmo.com
    http://www.vinilkosmo-mp3.com
    http://cd1d.com/fr/structure/vinilkosmo-esperanto-muzik-prod
    http://vinilkosmo.ipernity.com
    http://www.facebook.com/group.php?gid=39680802191.
    Vinilkosmo-Radio: http://esperanto-radio.com/vinilkosmo


    • cyrille

      salut Flo,
      Je me demandais pourquoi ton commentaire était passé en spam mais j’ai compris en regardant la liste des liens !
      C’est parce que c’est toi que j’accepte 😉


  7. Petro CHIBLEUR

    Salut, Cyrille
    Je suis content que tu poursuives tes efforts dans ta pratique. Pour moi c’est devenu difficile quoique toujours axé sur les langues: je cherche des moyens pour élargir mon vocabulaire en esperanto. J’ai pensé exploiter des jeux télévisuels comme SLAM (sur France 3), qui propose la recherche de mots rassemblés par une idée commune pour créer un « arbre » thématique où chaque mot trouverait sa place la plus logique. Je continuerai ma recherche des outils d’apprentissage en communiquant avec toi, si tu continues ta démarche. En espérant t’avoir intéressé, reçois mes salutations amicales.
    Pierre


    • cyrille

      Bonjour Pierre,
      C’est difficile d’augmenter ton vocabulaire si tu n’as pas de « raison » de le faire.
      Le pourquoi est plus important que la manière de travailler le vocabulaire.
      Dans cette série de vidéo, je m’adresse à des gens dont le pourquoi est assez fort (enfin j’espère ;-)) car ce sont leurs enfants.
      Dans la prochaine vidéo, tu verras l’interview d’Amy qui appris à naviguer en allemand. Mais aujourd’hui qu’elle ne navigue plus, elle a presque tout oublié !
      Tant qu’elle n’a pas l’occasion de naviguer, pourquoi son cerveau retiendrait-il le vocabulaire ?


  8. Nadia

    Bonjour Cyril,
    Je ne connais pas vos vidéos mais cette première expérience me satisfait et me réconforte.
    Bilingue de naissance (français, dialecte tessinois(Suisse italienne) et naturellement l’italien) j’ai beaucoup de facilité à apprendre d’autres langues ou que j’aille, sauf… en cours.
    J’ai évidement éduqué mes enfants dans le bilinguisme, depuis tout petit ils sont habitués à entendre le français, l’italien, le tessinois, l’allemand et le persan. Il fut un temps ou nous avions notre propre dialecte à la maison que nous avons appelé le « Frantignol » (français, italien et espagnol), car nous habitions avec une Urugayenne d’origine Napioitaine. Ma fille est aujourd’hui parfaitement bilingue Français/Anglais et se débrouille très bien en espagnol et italien (grosse rétissence avec l’allemand), mon fils, plus timide en français et allemand… mais je ne me fais aucun souci quant leur capacité à apprendre d’autres langues de manière instinctive. Ils reconnaissent bien le persan du turc et de l’arabe ainsi que d’autres langues indo européenne. Et lorsque nous voyageons dans d’autre pays Pologne, Tchequie, Bulgarie, Hongrie, nous avons soif de communiquer dans la langue du pays et en quelques jours, nous connaissons une dizaine de phrases clés pour la vie de tout les jours avec un accent correct.
    Donc bravo, pour votre démarche
    Merci et à bientôt de vous suivre dans une prochaine vidéo
    Nadia


    • cyrille

      Bonjour Nadia,
      Merci de votre témoignage impressionnant.


  9. Yosra

    Merci pour cette première vidéo !
    J ai 3 enfants
    Ils ont 14, 12 et 11 ans
    Ils parlent français, tunisien, espagnol
    Ils apprennent l anglais et l allemand
    Ils écrivent français et espagnol
    Ça fait beaucoup
    Mon rêve c est qu ils apprennent à lire et écrire l arabe aussi
    Je vois un avenir sans limite
    A la hauteur de leurs rêves mais l école est en train d limiter le spectre du rêve


    • cyrille

      Bonjour Yosra,
      Si vos enfants avait 4, 2 et un an, je vous conseillerais d’élaguer un peu et de ne pas courir tous les lièvres à la fois. Mais 10 ans plus tard, ils peuvent tout à fait gérer autant de langues (Je connais beaucoup de jeunes qui en ont autant). Soyez confiante.


  10. hocco

    Bonan tagon, samideano,
    J’ai compris que la méthode passait par l’esperanto. Et cela m’a été confirmé par certains commentaires (peut-être est-ce mentionné dans la vidéo à un moment où je n’ai plus pu entendre ?).
    J’ai étudié l’esperanto il y a 45 ans mais n’ai pas eu l’occasion de le pratiquer. Enorme est donc la déperdition…
    Instit Freinet, un jour, j’ai fait découvrir un message aux enfants, que je leur avais écrit en esperanto, en ne leur donnant que très peu de clés. Et ils ont pu comprendre le message. Je les ai alors initié à cette langue dans les jours qui ont suivi. Ils étaient enthousiastes (moi aussi !) et cela les a aidé à mieux comprendre le fonctionnement et la syntaxe du fraçais. Malheureusement, l’inspecteur d’académie ayant freiné mes ardeurs, l’expérience s’est arrêtée.
    Avec le recul, je regrette de n’avoir pas repris mon projet pour en faire preofiter mon fils, né quelques années après.
    Bravo et merci.


    • cyrille

      Bonan tagon,
      Effectivement, je ne fais qu’évoquer la langue que j’utilise car une partie de l’audience n’en a pas besoin et dispose déjà de plusieurs langues.
      Mais dans la prochaine vidéo, je révèle explicitement ce que les enfants en ont fait et je ne m’arrête pas en si bon chemin.
      Les prochaines vidéos vont vous plaire.
      Merci de vos encouragements.


  11. Mere

    Bonsoir.
    J’ai un garcon de 5 ans qui s’ exprime tres bien en francais, un peu en tahitien et un peu en pa’umotu la langue des tuamotu. La 1ere video m’a beaucoup plu et j’attends la suite avec impatience car mon fils n’aime pas l’ecole. J’espere inverser la tendance avec votre methode.

    Merci encore.


  12. Legrand

    je viens d emabonner et je pense que je vais apprecier.


  13. Manuela

    Bonjour Cyrille,

    Merci pour vos coneils. Je donne des cours de soutien en allemand et anglais à deux filles portugaises de 9 et 15 ans.
    J’attends avec impatience la suite de vos conseils pour les aider à progresser plus rapidement et avec plaisir. J’ai aussi appris
    l’esperanto il y a 3 ans. Merci pour tout ce que vous m’apportez.

    A bientôt,
    Manuela

  14. Bonjour Manuela,
    Merci et soyez la bienvenue.


  15. nancy

    Bonjour
    j’aimerais bien que mes enfants fonce plus et qu’il soit plus confiant j’ai un fils de 19 ans qui parle français et un peu l’anglais ,une fille de 15 ans qui parle français ,un peu l’anglais et l’espagnol et un fils de 11ans qui parle français et aprend l’anglais a l’école mais ils trouvent tous ca difficile .
    Nancy

  16. Bonjour Nancy,

    Dans cette série de vidéo, vous ne trouverez pas forcément LA réponse à votre problème car vos enfants sont déjà grands. Par contre, je travaille dur en ce moment avec mes filles pour apporter justement une réponse aux personnes qui sont dans votre cas.
    Restez en contact 🙂
    A bientôt.
    cyrille


  17. Luigi

    Salve, sono Luigi Colarullo di Trivio di Formia in provincia di Latina, via Carlo Filosa 54, cap 04023, telefono/fax:0771734093, ho ideato il progetto per il bilinguismo per i popoli, cerco persone laureate in lingue ed in musiche per fondare un’associazione linguistica e culturale, ONLUS, per attuare l’ideale; volete condividere e collaborare ad attuare il bilinguismo? Fatemi sapere il vostro parere e se avete del tempo libero. Distinti saluti.

  18. Bonjour Luigi,
    J’ai passé pas mal de temps dans des associations mais cela ne figure pas dans mon programme aujourd’hui.


  19. Joseph

    Bonjour,
    Je n’ai pas trouvé le moyen de télécharger le livre …
    Merci d’avance de me l’envoyer
    Cordialement
    Joseph

  20. Mi jam estas veterana esperantisto…. sed mi havis la shancon esti bilinguisto ekde mia infaneco… char miaj geavoj kaj gepatroj
    kutimis pároli inter ili la inmigrintan lingvon…kaj la nacia hispana… Do mi havis senkonscie du lingvojn. Poste mi facile lernis la esperantan, italan anglan, francan ktp… Foje foje mi nur kutimis iniciati infanon al esperanton… sed ne povas diri ke mi havas sperton pri la afero….En mia biblioteko mi havas la verketon de Gilbert Ledon « Esperanto, familia lngvo ». Tre interesa. Bonegue vi dedichas al tiu « fako »… Mi klopodos sekvi vin…Sukcesu

  21. coool!


  22. Audrey

    Bonjour Cyrille,

    Je suis enceinte de mon premier enfant. Le papa est australien, d’origine bulgare et nous nous demandons comment nous y prendre pour que l’enfant apprenne des sa naissance ces trois langues sans risquer de tout mélanger.

    Merci pour votre blog très instructif et vos précieux conseils.

    Audrey

  23. Bonjour Audrey,
    Vous avez plein d’atouts et vous êtes en bonne position pour avoir un enfant trilingue.
    Les prochaines vidéos vont vous plaire.
    Cyrille

  24. Kara Cyrille, chion kion vi faras por Eo estas valora k dankinda. Eble iam vi sukcesos dulingvigi la retejon aux mi ne estas bona ret-uzanto. Mi ne scias ( bedauxrinde) la francan lingvon. ( Tiun belegan literaturan lingvon). Tamen mi esperas ke per E-a versio vi havus pli multe da legantoj. Amike; snmb (Irano/Nederlando)


  25. cyrille

    Kara Said,
    Tiu paĝo estas por francparolantoj. Mi ne povos dulingvigi tiujn videojn.


  26. Yao

    Je suis ivoirien et j’ai deux enfants l’ainé parle le français elle a seize(16)ans et prépare son BAC. elle des difficulté avec l’anglais. la cadette a quatre ans elle est en creche. Vos conseils m’ont fait prendre conscience à les disposer à parler deux ou plus de langue pour qu’lles puissent facilement se faire une place dans la vie. Je prévois pour l’ainé des vacances dans un pays voisin où la langue nationale est l’anglais.Cela va lui permettre de mieux aborder son cycle supérieur. Merci pour vos conseil.


  27. VEROnique

    Bonjour. Merci pour votre video.

    Nous sommes monolingue à la maison: nous parlons le français. Mon marie et moi souhaitons que notre fils unique parle au moins deux langues. Notre entourage en rigole car nous ne parlons que Français mais nous souhaitons essayer. Notre fils à 17 mois et n’entend que le français. Nous souhaitons acheter les dvd little Pim pour l’anglais pour qu’il entende l’anglais. Est-ce une bonne idée? Et l’inscrire à des atelier comme bébé bilingue ou Pop english. Vous connaissez ces ateliers? Sont-ils bon pour le bilinguisme ou seulement pour l’éveil ou pas bon? Et bien sûr lelaisser voir des dessins animés en anglais exclusivement. Qu’en pensez-vous.

    Merci pour vos réponses à bientôt.

  28. Bonjour,
    Je vous conseille de suivre la totalité de la série de vidéo car j’y réponds à votre question.
    Le point d’entrée est http://blog-bilinguisme.fr
    Bonne découverte


  29. Sana

    Bonjour,
    Je suis maman de deux filles (5ans et 16 mois) , je suis bilingue (français et tunisien) , ma fille aînée est déjà suivie chez une orthophonie depuis 2ans bientôt , j’ai dû arrêté de lui parler en arabe car j’ai eu peur et je m’en suis voulu . est ce une bonne idée d’arrêter et puis je quand même apprendre a ma fille de 16 mois la langue arabe ?
    Merci beaucoup