fbpx

Comment passer pour un français en deux leçons ?

Donnez leur 2 langues et bien plus

Suite de l’article consacré au centenaire du livre de Ronjat consacré à l’éducation bilingue de son fils Louis.

Vous pouvez commencer au début en cliquant ici.

 

Comment passer pour un français en deux leçons ?

Il suffit de massacrer l’accentuation quand on parle une langue étrangère comme l’anglais ou d’être incapable de rouler les r quand on parle espagnol.

L’explication est simple. Le français accentue toujours sur la dernière syllabe et ne roule pas les r. Par quel miracle le petit francophone pourrait bien conserver ses capacités de prononciation ?

Vous souhaitez que votre enfant soit très fort en langues étrangères ?

Profitez du bilinguisme précoce pour qu’il sollicite son appareil articulatoire de plusieurs manière. J’ai introduis l’espéranto pour éduquer l’appareil articulatoire de mes enfants. Il suffit d’être intransigeant sur l’accentuation paroxytonique, sur l’avant dernière syllabe, et rouler les r. Par rapport à l’expérience que mène Ronjat avec son fils, je ne note pas toutes les productions dans un journal. Mais je répète inlassablement et j’introduis des séances de roulage de r durant lesquelles nous faisons ensemble des bruits de voiture. C’est très amusant 🙂

J’ai constaté qu’il faut 7 à 8 ans avant que la prononciation atteigne le niveau que je souhaite. La petite dernière est en plein progrès actuellement. Je ne me souviens pas de la situation de l’ainée mais je ne me souviens bien qu’aux alentours de 12 ans, elle parlait comme une allemande car elle captait la façon de parler de ses copines.

 

Ronjat s’interroge sur le fait que le bilinguisme ait ralentit la prononciation correcte de son enfant.

Il compare avec quelques enfants monolingues étudiés par Grammont, dont certains n’ont été exposé qu’à un langage d’adulte, comme Louis, alors qu’on a parlé bébé pendant deux ans à d’autres. Selon les milieux sociaux avec lesquels Ronjat compare, Louis est en retard ou en avance pour la prononciation.

Ronjat postule que la moyenne des enfants monolingues nés dans les milieux éduqués est en possession d’une prononciation à peu près correcte vers la fin de la troisième année. Louis est en retard de 5 mois par rapport à cette moyenne sans que l’on puisse imputer la cause à son bilinguisme.

à suivre avec les emprunts de langue à langue…

Êtes-vous prêt à passer à l'action pour changer radicalement le destin de vos enfants ?

Si c'est le cas, prenez rendez-vous ci-dessous

Une réponse

  1. […] à suivre dans « Comment passer pour un français en deux leçons« … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *