browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

La marque alsace, pour quoi faire

Posted by on 20 novembre 2012

Vous avez peut être entendu parler de la marque Alsace ? Il s’agit d’une marque partagée à l’initiative de la région Alsace qui a fait plusieurs constats :

  • peu de gens souhaitent venir en Alsace,
  • ceux qui sont venus sont enthousiastes et souhaitent revenir.

C’est rassurant mais notre région ne souffre d’un déficit d’image. Comment y remédier ?

Pourquoi la marque partagée Alsace

C’est là que la marque Alsace entre en jeu. Pour fédérer tous les acteurs de notre région qui en partagent les valeurs et pour qu’ils communiquent tous dans le même sens, la région a créé des slogans, une charte graphique et des visuels en forme de bretzel notamment.

 

Notre bilinguisme est labellisé Alsace

Le bretzel de la marque partagée Alsace a trouvé sa place sur nos cartes de visite.

Quand j’ai découvert la marque  partagée, j’étais en train d’écrire un livre et de lancer le blog sur le voyage seul à l’étranger avec ma fille Amy. Nous sommes partis du constat que notre expérience du bilinguisme précoce était intrinsèquement alsacienne, inspirée de notre situation et de la proximité avec l’Allemagne. Nous avons conclu que nos projets de démocratiser le voyage linguistique et de rendre vos enfants bilingues pourrait s’inscrire dans le projet de marque Alsace. Nous avons postulé et nous n’avons plus eu de nouvelles. J’ai entretemps lancé ce blog sur le bilinguisme précoce et j’avais bien d’autres choses à faire. J’ai oublié notre demande.

Un jour de septembre, nous sommes conviés à la première rencontre des 500 premiers signataires à l’hôtel de Région. C’est ainsi que je me suis souvenu que nous n’avions rien reçu, mais nous étions quand même invités. Une erreur technique qui nous a exclu des processus automatiques d’envoi. Sommes-nous atypiques ?

Une soirée dans l’amphithéâtre du Conseil Régional

La présentation des supports de communication de la marque Alsace a été très brève pour laisser la place à un échange avec les autres personnes présentes. Puis Jean-Yves Heyer, directeur de l’agence Invest in Reims nous a présenté leur approche très différente. Sa présentation des points forts de la ville et de la démarche de l’agence de développement était très vivante car basée sur un concept, les ambassadeurs et la notion de réconciliation entre deux personnalités opposées. Se sont ainsi succédé de nombreuses propositions en image et nous devions deviner qui est l’opposant. La salle a très bien suivi.

Puis nous avons fini par échanger autour d’un verre et des kouglhopfs bien sûr.

Quel rapport avec les enfants?

J’aurais pu me déplacer seul car c’est un truc d’adultes pour adultes, mais Amy, qui pour mémoire a 13 ans, m’a rejoint à Strasbourg afin de rencontrer d’autres entrepreneurs. J’étais curieux de voir ses réactions, ce qui pourrait l’intéresser, ce qui pourrait la marquer et ce dont elle pourrait se souvenir. C’est comme cela qu’on donne le goût d’agir et de créer à ses enfants. En les sortant du monde virtuel et passif de l’école et en créant des situations auxquelles ils doivent s’adapter.

Depuis, la convention nous est revenue signée il y quelques jours. Nos deux blogs sont des partenaires de la marque Alsace. Nous ne savons toujours pas ce que nous allons en faire, Amy ne vendra peut être pas un seul livre par ce biais, nous ne savons pas où cela va nous mener, mais l’essentiel est d’agir.

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

2 Responses to La marque alsace, pour quoi faire

  1. Aurelie Papillon-Signe

    Intéressant comme point de vue : les alsaciens, en étant frontalier avec d’autres pays, ont un état d’esprit qui favorise le bilinguisme.
    Cela pourrait se généraliser à tous les habitants des régions frontalières, qui sont souvent amenés à commercer de part et d’autre des frontières ?
    Aussi, cela me fait penser aux Sourds : ils sont majoritairement bilingues LSF et français ! Baignés, souvent, à la fois dans le monde et la culture entendante, et le monde du silence, la langue des signes et la culture visuelle.
    Quelque soit le bilinguisme, pouvoir voyager « librement » entre les deux univers est très enrichissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *