browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le verbe écrire ou comment apprendre l’allemand plus facilement par l’espéranto

Posted by on 24 septembre 2013

Voici une transcription de la vidéo :

 L’exemple d’aujourd’hui est basé sur un verbe, le verbe écrire. Le verbe écrire en français ressemble beaucoup à skribi. On retrouve la même chose que dans écrire, et la fin est légèrement différente.

Donc, J’écris en Espéranto se dit Mi : moi, skribas. Mi skribas puisqu’il présente toutes les personnes et les verbes finissent en –AS. Le verbe à l’nfinitif finit en –I et conjugué, c’est très facile, à chaque fois –AS. Mi skribas, Vi skribas, Ŝi skribas , Li skribas etc, etc.

Lorsque l’enfant apprend ce mot, il va le mettre en œuvre et mémoriser que skribi est rattaché à cette notion d’écrire. Ce qui va lui permettre, par la suite, d’associer naturellement le mot schreiben, schreib a déjà un sens qui va être proche de skribi. Donc, le fait de connaître skribi qui est suffisamment proche, peut être facilement retenu de l’écrire et suffisamment loin pour nécessiter de se distancier de sa langue maternelle, va donc faire penser un enfant en deux langues, à la fois pour écrire skribi ce qui va lui permettre donc de prendre de la distance, et d’avoir cette souplesse cognitive pour se rendre compte que schreiben, bon si je cherche, de quoi est-ce que ça peut être proche ? Ah, ça peut être proche de skribi.

Et du coup, on va avoir un transfert, donc et une accélération. Donc ça explique l’accélération d’apprentissage de l’allemand lorsqu’il fait suite à deux ans d’Espéranto qui ont été vraiment pratiqués jusqu’à la pratique réelle où on fait plus que simplement informer l’enfant, où vraiment il crée des phrases et il écrit. Cela va l’aider donc sur schreiben. Cela va l’aider aussi parce que c’est beaucoup plus facile ici. Mi skribas, Vi skribas, Ŝi skribas. Donc c’est toujours pareil donc, on va vite.

Cela répond à la question de A quoi ça sert d’enseigner l’Espéranto, on préférerait qu’il fasse quatre ans d’allemand ? On vous dit que scientifiquement il a été qu’en faisant deux ans d’Espéranto, plus deux ans d’allemand, les niveaux atteints en ces deux ans d’allemand est supérieur à ceux des enfants qui ont fait quatre ans d’allemand. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque vous êtes là et que vous devez apprendre ich schreibe, du schreibstet sie schreibt, donc vous voyez que rien que sur ces trois premières personnes, on a une, deux, trois formes. Et là, on a une seule forme, et c’est vrai si je répétais tous les mots, tous les verbes. C’est cette régularité qui fait que en très peu d’heures, on atteint une bonne pratique alors que si on commence tout de suite par quelque chose de difficile, on est constamment…ce n’est pas comme ça…il aurait fallu changer etc. vous ne pouvez pas laisser l’enfant sans corriger mais même si vous le faites intelligemment et que vous favorisez la pratique, à chaque fois qu’il y a des erreurs, on est obligé de redire quelque chose. Ce qui veut dire que le décryptage de la façon dont ça fonctionne est beaucoup plus rapide quand c’est simple. De la même manière que l’enfant apprend à faire du vélo, on le met sur du bitume et là où c’est plat. On n’en voit pas immédiatement dans les endroits où il y a des trous, des cailloux, des racines qu’il faut éviter. S’il ne sait pas faire du vélo, ce n’est pas l’endroit pour démarrer sans petites roues. Donc ça va aider à comprendre et accélérer l’apprentissage de l’allemand mais ça peut également lui servir lorsqu’il va rencontrer le mot escribir. En espagnol, moi j’écris très mal et je maîtrise mal l’espagnol, donc je ne vais pas conjuguer ici un verbe que j’ai oublié mais le transfert va se faire sur toutes ces formes-là donc à la fois sur l’espagnol, sur l’allemand. On a des morceaux qui peuvent être transférés naturellement donc ŝi va être transféré sur she, c’est exactement la même chose sauf que là c’est phonétique vers l’anglais et ainsi de suite.

Donc l’utilisation de cette langue préparatoire est un très bon moyen d’accélérer et d’augmenter les chances de succès des enfants dans l’apprentissage ultérieur à l’école en langues. Merci de votre attention et à bientôt.

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *