fbpx

Le mot bariolé en Espéranto permet de retenir le mot allemand

Donnez leur 2 langues et bien plus

 

L’exemple d’aujourd’hui est un adjectif.

Nous verrons après la particularité des adjectifs en Espéranto. Le mot que je vais introduire permet de décrire cette notion. Voyez, il y a plein de couleurs. Alors comment est-ce qu’on appelle cela en français ?

Bariolé. En Espéranto, le mot bariolé vient de l’allemand et se dit bunt. L’Espéranto se prononce comme il s’écrit, et s’écrit comme il se prononce puisqu’on a une relation qui est bilinéaire : une lettre égale un son, un son égal une lettre. Donc, quand on entend bunt, on repère le b, le u qui se prononce toujours ou, n et t.

Donc si vous savez entendre l’Espéranto, vous savez l’écrire ; si vous savez l’écrire, vous savez le lire. C’est une première raison pour laquelle l’enfant va très très vite. Il suffit de connaître l’alphabet pour savoir écrire. bunt a ce sens de quelque chose de bariolé.

Tous les adjectifs en Espéranto vont se terminer par –A. Donc je vois quelque chose qui finit par –A, je sais que c’est un adjectif. Donc cette régularité est très très sécurisante puisque si je trouve, par exemple, mon stylo, skribilo, et que je veux faire l’adjectif, je vais simplement changer de skribilo, je vais passer à skribila et j’ai mon adjectif.

C’est encore une fois une des conséquences de la régularité, c’est que l’enfant va très rapidement passer de substantifs à des adjectifs. Quand bien même il ne saurait même pas ce que ces mots signifient. Et puis lorsque par la suite il va rencontrer le mot bunt en allemand, bien évidemment on aura ce transfert de sens. Toute la pratique de la langue qu’il aura eue est dans ces 160 heures qu’on introduit en âge où il maîtrise l’écrit, va donc être transférée sur la connaissance d’une racine en allemand, mais également dans tous les mécanismes d’utilisation de la langue vont lui permettre d’aller beaucoup plus vite dans le décryptage d’une langue qui, elle est beaucoup moins régulière, qui a des cas, qui a des cas plus compliqués que ceux de l’Espéranto et ainsi de suite. D’ailleurs nous parlons des cas de l’Espéranto. Si je dis Je prends ce sac, très simple, j’ai donc mis : prendre vient du français, donc Mi prenas. Je ne veux pas entrer en détails là-dessus,(Le reste de la vidéo n’est pas encore transcrit :-()</p>

Pour écouter le podcast de l’étude à laquelle je fais référence à la fin de la vidéo (A propos des expériences allemandes et hongroises de l’introduction de l’espéranto durant 2 années qui favorisent l’apprentissage du français, de l’allemand, de l’angais et du russe) cliquez ici.

Êtes-vous prêt à passer à l'action pour changer radicalement le destin de vos enfants ?

Si c'est le cas, prenez rendez-vous ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *