browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les avantages du monolinguisme

Posted by on 1 février 2013

Voici un article invité, de saison car je rentre d’un séjour en milieu international, publié avec un esprit farceur par Mister Belinsulo.

Dans notre Europe ouverte et tournée vers l’avenir, on vante partout les mérites du multilinguisme, voire du multiculturalisme. À l’école, au travail, dans les entretiens d’embauche, il faut être polyglotte ou n’être pas. Et de préférence depuis la naissance, avec des parents formant un couple international. Quelle prétention !

Qui aura le courage de mettre en avant les nombreuses bonnes raisons d’être purement et totalement monolingue ? Pensez-y un bref instant… vous verrez que ces raisons abondent.

Image de l'affiche du film "La vie des autres"

Dans ce film, le héros découvre avec effarement que la Stasi dispose de plusieurs mètres cubes de documents sur lui.

Sérieusement, dans notre monde d’aujourd’hui, qui peut se permettre de négliger les avantages suivants:

  • Vous jouissez de la certitude que votre langue est forcément la meilleure, la plus belle, la plus poétique et qu’elle est (évidemment) la seule qui permet de tout exprimer,
  • Tous vos amis peuvent continuer de parler entre eux, même quand vous vous absentez trois minutes,
  • Si vous faites des recherches sur un sujet en particulier, vous vous épargnez la peine de devoir visiter plusieurs bibliothèques différentes,
  • Vous n’avez même pas besoin d’apprendre l’article premier de la déclaration universelle des droits de la personne,
  • On ne vous demandera jamais d’expliquer pourquoi vous êtes né à Rotterdam, au Luxembourg ou à Strasbourg, alors que vos parents sont un diplomate hongrois (de Budapest) et une  traductrice espagnole (de Barcelone),
  • Vous ne risquez pas de devoir remettre en question vos points de vue ni votre vision du monde par suite d’une simple conversation de bistrot autour d’une bière, d’une tasse de thé ou autre chose,
  • Vous savez que tout ce qui vaut la peine d’être lu est écrit dans votre langue… et que cela vous évite bien des ennuis et tous les désagréments d’une curiosité malsaine,
  • Vous épargnerez le temps et l’argent de nombreux séjours à l’étranger, à condition de ne pas le dépenser pour suivre des cours de langue,
  • Si vous en suivez quand même, vous pourrez les laisser tomber avant la fin sans culpabilité aucune, juste en constatant à quel point apprendre une langue est difficile et que vous n’en aurez finalement pas besoin,
  • Vous pouvez adhérer au parti politique d’extrême droite de votre choix (ou de votre lieu de résidence) sans aucune crainte d’être trahi dans la rue par quelqu’un qui vous salue dans une langue étrangère,
  • Vous n’aurez pas besoin de chercher, pour vos enfants, des prénoms qui conviennent à la fois aux différentes langues que vous connaissez (et que vous allez forcément leur transmettre),
  • Vous pouvez en toute innocence croire qu’il faut au moins un miracle digne de la Pentecôte biblique pour que les peuples et les gens qui les composent se comprennent entre eux,
  • Vos enfants ne risquent pas d’essuyer des moqueries à l’école et de rentrer à la maison en pleurant et en vous maudissant, parce qu’ils ont eu de meilleures notes que les autres à leur cours de langues, de géographie ou d’histoire contemporaine,
  • Si votre gouvernement a collecté pendant des décennies des fiches de renseignements sur ses citoyens, vous recevrez une simple feuille A4 plutôt spartiate, au lieu d’une pile de classeurs… lorsque le scandale de ces fichiers occultes aura obligé les services de police de dévoiler à votre intention les informations vous concernant (authentique).

Vous épargnerez votre temps et votre argent, et ferez aussi l’économie de quelques désillusions quant à l’état du monde.

  • Vous n’aurez pas à vous demander dans quel pays organiser votre mariage, celui de vos enfants ni finalement vos funérailles,
  • Personne ne viendra demander un conseil concernant la manière de traduire telle ou telle expression dans votre langue,
  • Quand des gens ont recours à une langue étrangère pour émettre des commentaires négatifs à votre sujet, vous n’avez pas à simuler que vous ne les comprenez pas.

Il ne m’aura fallu qu’une quinzaine de minutes pour recueillir autour de moi les témoignages des avantages ci-dessus. Cela m’a prouvé qu’il me serait facile, avec un peu de bonne volonté, d’en allonger sérieusement la liste. Mais ne demandez pas au cours de quel congrès ni de quelle conférence mondiale j’ai procédé à cet inventaire…

Non mais, franchement, ne comprenez-vous pas que chercher à être bilingue, ou pire encore fonder une famille « internationale », sont forcément deux symptômes graves d’une incurable schizophrénie ?

Signé M. Belinsulo

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Ce que vous aviez en tête en arrivant :

  • avantages monolinguisme
  • monolinguisme avantages
  • monolinguisme handicape

3 Responses to Les avantages du monolinguisme

  1. Aurelie Papillon-Signe

    Si un « monde monolingue » existe, cela signifie qu’il n’existe qu’une seule langue : soit une langue orale, soit une langue des signes.
    La langue naturelle est la langue des signes. Certaines personnes, de part un handicap, maladie ou accident de la vie, se retrouvent dans l’incapacité de parler oralement.

    Alors, si ce monde monolingue venait à exister … dépêchez-vous d’apprendre la langue des signes !!!!
    lol

    Vive le bilinguisme … précoce, sous toutes ses formes : orales et/ou en signes !

  2. Bonay Pierre

    Cet article satyrique « Les avantages du monolinguisme » me fait penser à ce sketch de Gad El Maleh: « Comment j’ai réussi à COMMENCER à fumer ».
    Il faut une certaine gymnastique mentale pour réfléchir à ce que peut être chacun des avantages inversés à ceux listés ici; l’exercice m’a demandé un peu d’effort !
    Pas facile d’imaginer les avantage du multilinguisme précoce quand on est soi-même monolingue. Mais bon, on ne vote pas tous UDC pour autant, hein !
    En tout cas merci: quand on y réfléchit, ça fait déchirer quelques « filtres » mentaux.

    Pierre, Lausanne

    P.S. à Aurelie Papillon…
    Je n’ai rien contre la langue des signes, au contraire, mais deux remarques quand même:
    1. D’après ce que je sais, les langues des signes AUSSI varient selon les pays. Les sourds français et américains ne se comprennent pas non plus entre eux. Donc pas plus de monolinguisme là qu’ailleurs.
    2. Vous faites un peu de publicité pour la langue de signes, OK. Mais l’article ne parle pas de ça !?!.
    Où est votre opinion sur le sujet soulevé dans l’article lui-même ? Puisqu’en principe vous publiez un « Commentaire » à celui-ci… (Quoi? je suis « puriste » ? Oui, oui, je sais.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *