browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

3 destinations atypiques pour enfant bilingue

Posted by on 23 octobre 2012

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Voyager Blogs » organisé par le blog Russie.fr et dont voici la présentation pour cette première édition : 3 destinations atypiques et extraordinaires de « Voyagez blog ».

Pour qu’un enfant soit bilingue précoce, il a besoin d’apprendre à parler en deux langues à la fois. Il s’agit souvent de couples ayant deux langues différentes. Autant il est aisé d’apprendre à parler dans la langue du pays où on vit, autant il est difficile de vivre ailleurs en même temps. L’équilibre entre les deux langues oblige à voyager dans le pays de la seconde langue, pour que l’enfant active ses connaissances avec d’autres enfants et d’autres locuteurs que ses parents.

Mes enfants sont bilingues précoces avec le français et l’espéranto. Lorsqu’une personne surprend nos conversations, les réactions sont très prévisibles. Les monolingues croient que mes enfants parlent anglais, tandis que les autres demandent qu’elle est leur seconde langue. Certaines personnes ne connaissent pas l’espéranto et croient avoir entendu le mot espagnol. J’explique alors qu’il s’agit d’une langue construite à la fin du XIXème siècle pour servir de langue d’intercompréhension entre les peuples. Leurs questions sont toujours les mêmes et aboutissent toujours à la géographie. Où parle-t-on espéranto car il n’y a pas de pays?. Aussi, j’ai décidé de vous emmener à la découverte de 3 destinations extraordinaires.

Où parle-t-on espéranto car il n’y a pas de pays?

Une langue anationale et sans territoire a le privilège de créer son propre environnement. Ce pays est potentiellement partout dès que deux locuteurs sont présents et ont besoin de cette langue. Concrètement, où aller pour les rencontrer ?

La première destination extraordinaire, où vous serez sûr de rencontrer ces étranges humains, est l’ UK, la universala kongreso, le congrès mondial d’espéranto. Jamais au même endroit mais presque toujours au même moment, il a toujours lieu dans la même langue. Depuis 100 ans, c’est une destination prisée où se sont rendus des générations de locuteurs. Il faut vivre ce sentiment d’humanité lorsqu’une soixantaine de nations sont représentées dans la salle pour l’ouverture du congrès, tous partageant la même langue, tout en conservant leur(s) langue(s) maternelle(s) et leur identité(s) propre(s) et partageant une même culture naissante. Cette culture est justement de partager l’espéranto en étant de langues et cultures différentes. C’est un concept difficile à appréhender et à saisir, même pour quelqu’un qui parle espéranto.

Image d'une carte postale du premier UK à Boulogne

Le premier congrès mondial d’espéranto s’est tenu, sans moi, à Boulogne sur mer en 1905.

Laissez-moi vous raconter une anecdote pour l’illustrer. En 2009 à Białystok en Pologne, mon épouse et moi étions en train de chercher une place pour la cérémonie d’ouverture quand se présente une difficulté. Qui va représenter la France et saluer en son nom lors de la cérémonie ? Pour une raison que j’ai oublié, la personne prévue n’était pas disponible. Au dernier moment, le choix se porte alors sur mon épouse qui se retrouve avec la soixantaine de délégués, sur la tribune, face à 2000 personnes. Bien que parlant espéranto, elle n’en partageait pas encore la culture, car c’était sa première visite dans ce territoire si étonnant, au point qu’elle ne savait pas ce qui allait lui arriver.
Si on peut voyager dans beaucoup de pays du monde sans posséder la langue, le pays de l’espéranto ne se donne pas sans effort d’apprentissage. A tel point qu’il existe même chez Assimil, L’espéranto de poche. Cette collection est destinée aux gens qui doivent apprendre les rudiments d’une langue avant d’entamer un voyage dans un territoire où la langue est parlée. Beau paradoxe pour une langue sans pays !

Une autre destination atypique est l’IJK, la internacia junulara kongreso, le congrès mondial des jeunes. Beaucoup moins formel, plus jeune, cette destination partage néanmoins quelques caractéristiques avec l’UK. Jamais au même endroit, presque toujours au même moment, elle disparaît pour réapparaître l’année suivante, génération après génération. En 2012, c’était au Vietnam. Comme les jeux olympiques, les continents alternent régulièrement.

La plupart des jeunes locuteurs actuels ont appris la langue de manière consciente à l’aide d’un cours en ligne, comme lernu, ikurso dans ses variantes nationales ou livemocha, une plateforme qui agrège de nombreux polyglottes. Désormais, subitement au coin d’une rue, ce pays qu’on appelle Esperantio peut surgir. Un peu comme si on passait une porte muni d’un couvre chef dans le film The Adjustment Bureau ou Matrix. Il m’est arrivé de rencontrer dans le monde réel des espérantophones qui utilisaient l’espéranto, en dehors d’internet, pour la première fois. Non seulement ils existent mais en plus ils parlent assez bien !
L’IJK est une destination où l’on commence à rencontrer des locuteurs natifs de l’espéranto même s’ils sont encore très minoritaires et sujet à une certaine curiosité.

Image d'enfants bilingues à REF en Suède

Un groupe d’enfants bilingues, trilingues ou quadrilingues.

Par contre, une autre destination où les enfants qui parlent espéranto sont comme des poissons dans l’eau s’appelle NR. Novjara Renkontiĝo a toujours lieu en Allemagne, aux vacances de Noël pour passer la Saint Sylvestre ensemble. NR est organisé par l’association Esperantoland dont la devise est Kreskigi Esperantion, Faire croitre le pays de l’espéranto. Joli défi de circonstance, ĉu ne ?
Si vous vous rendez à NR, vous rencontrerez beaucoup de familles bilingues avec leurs enfants. Je garde un souvenir chargé d’émotion du millésime 2010 car des australiens et des américains étaient présents. Les australiens n’avaient jamais vu d’enfants bilingues parler couramment espéranto dans leur vie quotidienne.
Dans le pays Espéranto, la célébration du nouvel an suit les fuseaux horaires. Nous avons commencé avec les sibériens à 21 heures, continué avec l’heure de Moscou un peu plus tard, fêté minuit à l’allemande avec des pétards et feux d’artifice, et terminé à 3 heures du matin par une spécialité de Montevideo. Esperantio était assurément un des pays les plus étendus cette nuit là.

PS : NR 2012 a lieu à Xanten, entre Duisburg (Allemagne) et Nijmegen (Pays-Bas). Serez-vous de la fête ?

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

10 Responses to 3 destinations atypiques pour enfant bilingue

  1. Aurelie

    Bonjour Cyrille,
    Intéressant de savoir où et avec qui partager l’esperanto.
    Et comme toute langue, sont associées des traditions, une culture, une identité. D’ailleurs, tu évoques le mot « culture » dans cet article.
    Pourrais-tu nous en dire plus ?
    Peut-être l’objet d’un prochain article 😉

    • cyrille, le praticien du bilinguisme

      Bonjour Aurélie,
      C’est une idée et il serait intéressant de trouver un spécialiste du sujet pour un interview.

  2. Patrick de [CAP] Comment Apprendre la Photo

    Pour les fumeurs et les conjoints ou proches de fumeurs, le professeur Molimard a écrit une version de son livre « La fume », en espéranto « La Fumado » !

    • cyrille, le praticien du bilinguisme

      Bonsoir Patrick,
      Je l’ai eu en main mais je ne me sens pas concerné car je ne fume pas. Giuliano Turone a fait un spectacle « la malutilo de tabako » d’après un texte de Tchekov, que j’ai enregistré avec son autorisation, lors du congrès mondial de Florence. Il est téléchargeable dans notre site familial.
      ĝoju la aŭskultadon.

      • Pierre Choukrouun

        Bonjour Cyrille,
        Étant depuis toujours passionné par les langues (Je ne me prétends pas linguiste diplômé, mais ne suis que linguiste amateur.), je me suis toujours dit qu’il devait être possible d’assurer la communication internationale sans favoriser aucun peuple ; et c’est après m’être mis à l’espéranto en 2004, que j’ai compris quel était le moyen le plus juste d’atteindre ce but.

        J’ajouterai que dès le début l’espéranto m’a satisfait par la simplicité de sa grammaire et la facilité de sa prononciation. (J’ai essayé à maintes reprises de bien prononcer l’allemand, l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’italien, le grec moderne et le russe, mais seul l’espéranto me procure une aisance égale à celle avec laquelle je m’exprime en français.)

        J’ai également constaté qu’on trouvait en espéranto, comme dans toute langue, des faux-amis, des chansons, des poèmes, des blagues, des contes, ainsi que des mots et expressions pouvant s’avérer délicatement traduisibles dans d’autres langues. (Comme le latin ou le grec ancien (par exemple), l’espéranto peut faire preuve d’une concision difficile à rendre pour les traducteurs.)

        Fort de ces expériences, j’ai un jour cherché comment exprimer en espéranto une image proche de celle du proverbe français « Folle est la brebis qui au loup se confesse. » Ne trouvant aucune expression semblable dans les dictionnaires d’espéranto disponibles en ligne ou en libraire, j’ai décidé d’improviser. Ne désirant toutefois pas faire un simple calque de la version originale, j’ai finalement opté pour « nesingardema kokino fidas je vulpo. »

        Peut-être vous ai-je paru trop loquace. Mais il me fallait citer ces divers cas de figure afin de vous expliquer le mieux possible comment mon premier contact avec l’espéranto a contribué à enrichir ma vie.

  3. Arnaud Guétcheu

    Bonjour Cyrille,
    voilà l’ebook de l’évènement est bouclé. J’ai pas mal ramé car pas expert en la matière… mais j’espère que le résultat te plaira. Au plaisir d’échanger. Thomas devrait vous l’envoyer d’ici peu. Bonnes fêtes de fin d’année.
    Voici mon petit cadeau de fin d’année, une superbe vidéo :
    http://www.terresderepos.tv/bonte-et-confiance-inconditionnelles/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *