fbpx

Critique du livre de Ronjat

Donnez leur 2 langues et bien plus

Suite et fin de l’article consacré au centenaire du livre de Ronjat consacré à l’éducation bilingue de son fils Louis.
Vous pouvez commencer au début en cliquant ici.

Critique du livre de Ronjat

Le contexte social a beaucoup changé en un siècle et la situation de la classe moyenne ne permet pas d’envisager la mise en œuvre du principe Une personne, une langue avec autant de sérénité. Dans l’environnement du jeune Ronjat, on est frappé par la multiplicité des personnes qui sont en contact avec l’enfant mais aussi par l’équilibre entre les deux langues. Les parents emploient un personnel de maison nombreux, francophone ou germanophone. Les parents sont bilingues mais le personnel a sa langue. Une personne, une langue pour tout le monde et les choses sont claires.

image soldat allemand et français 1914

L’équilibre entre le français et l’allemand est bon en 1914 !

Le principe est efficace et le meilleur moyen de mettre votre projet sur les bons rails. L’équilibre entre les deux langues sera beaucoup plus difficile à trouver. Dans le monde moderne, vous serez beaucoup plus souvent amenés à rééquilibrer les langues, non pas en modifiant votre personnel de maison comme en 1913, mais en dosant l’apport avec des outils multimédias. Il n’en reste pas moins que l’interaction humaine est beaucoup plus efficace que de coller un jeune enfant devant un DVD. Sans compter que les études récentes montrent même que c’est plutôt nuisible dans les 3 premières années.

Un autre facteur est très différent de nos jours. C’est l’équilibre de prestige des deux langues. Aujourd’hui, le même couple de langue français et allemand serait déséquilibré par la priorité donnée à l’anglais dans le système scolaire. En 1913, le français était encore la langue de la diplomatie et l’allemand celle de la puissance économique montante.

Texte en anglais, allemand et japonais sur la porte d'une boutique

L’anglais est une langue tellement importante qu’elle menace l’équilibre.

Aujourd’hui, les mêmes résultats seraient atteints avec une mère américaine, un père français et du personnel de maison anglophone natif. La pression actuelle de l’anglais est telle que même les familles bi-nationales de deux langues prestigieuses, le français et l’allemand, éprouvent des difficultés pour équilibrer les 3 langues dans leur foyer. Voyez le témoignage de Sinje dont les enfants sont germanophones et grandissent à Rennes.

L’étude de Ronjat a donc conservé sa pertinence depuis un siècle et le principe une personne, une langue reste le meilleur moyen d’arriver à ses fins dans un monde linguistiquement plus complexe, mais pour toutes les autres familles, nous avons besoin de faire plus attention à l’équilibre entre le français, l’anglais et la seconde langue maternelle.

Merci d’avoir suivi cette série d’articles.

Que pensez-vous de ce principe ?

Est-ce celui que vous utilisez ? Laissez un commentaire ci-dessous.

Êtes-vous prêt à passer à l'action pour changer radicalement le destin de vos enfants ?

Si c'est le cas, prenez rendez-vous ci-dessous

2 réponses

  1. THOMAS dit :

    colloque Ronjat 21 & 22 nov Iufm de toulouse

Répondre à THOMAS Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *