browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Comment apprendre à vos enfants à se défendre ?

Posted by on 28 août 2015

Transcription de la vidéo :

Bonjour aujourd’hui je vous emmène quelque part.

Parce que parmi les fiches que je vous ai transmis (Si vous n’avez pas mon pack de 10 fiches outils pour parent prévoyant, cliquez ici), vous aurez remarqué la dernière fiche, celle où je me sentais le moins en capacité à aider mes enfants à devenir plus fortes, plus capable de se défendre. J’ai mis un peu de temps mais ce n’est pas parce que je n’ai pas la compétence qu’on ne peut pas la trouver.

Je suis aujourd’hui à Oberhausbergen pour un stage de rapide-défense où j’ai pu inscrire ma fille ainée. C’est surtout des situations de la vie réelle qui ont été est le modélisée de manière à apprendre aux gens à y faire face. Et aujourd’hui, c’est très intéressant car nous avons un stage spécifique femmes. Je vais vous montrer à quoi on peut s’attendre.

Nous allons rentrer dans le gymnase et voir ce que ces dames sont en train de faire

Trouvez votre équilibre, j’ai la main derrière, je lève, je pivote le bassin, et je recule.

 

Interview de Vincent Roca qui nous présente ce qu’est le rapide-défense.

 

Cyrille : Bonjour Vincent est-ce que tu peux me présenter rapidement ce qu’est le rapide défense?

Vincent Roca : Le rapid-défense est une méthode self défense moderne que j’ai créé en 1999 pour répondre à des incivilités et violences volontaires, les violences physiques. Le rapide-défense est une solution qui permet d’apprendre à se défendre, dans un environnement actuel, tout simplement.

 

Cyrille : Combien est-ce qu’il y a de pratiquant aujourd’hui en France?

Vincent Roca : On a des clubs à la Réunion, à Strasbourg, à Nancy, à Tours, à Paris. Dans chaque club il y a entre 50 et 150 pratiquants.

 

Cyrille : Est-ce que c’est un mouvement qui se diffuse aujourd’hui?

Vincent Roca : Oui cela été créé en 1999, j’ai créé le concept en 1999, et on a créé trois sessions de formateurs en 2008 2009 2010 qu’on a consolidés jusqu’en 2015 et à partir de cette année, ils vont pouvoir former. Sur les 5 prochaines années, on va former 10 formateurs par an qui seront amenés à promouvoir et développer le rapide défense. Soit au sein de clubs sportifs, d’associations ou au sein de leur travail. Car on a pas mal de professionnels de l’intervention et de l’urgence qui sont très intéressés par le développement du rapide-défense car cela répond aux problématique qu’ils sont amenés à rencontrer.

 

Cyrille : Quel est le public ? Des professionnels mais aussi grand public ?

Vincent Roca : Le public est majeur et responsable, c’est important pour nous que ce soit des personnes responsables. On s’adresse au civil mais néanmoins il y a de plus en plus de professionnels de l’intervention et de l’urgence qui s’inscrivent pour apprendre des principes et des techniques qui leur permettent, dans le cadre professionnel, de pouvoir intervenir avec plus de sécurité, pour eux mais aussi pour les personnes qu’ils sont amenés à encadrer. C’est le cas notamment des gens qui travaillent en milieu hospitalier, psychiatrique, éducation spécialisée etc…On a également des pompiers, des infirmiers, des infirmières puisqu’on s’adresse à la fois au public masculin et au public féminin, qui est de plus en plus enclins à ce type de pratique, qui allie l’utile à l’agréable.

 

Cyrille : Quelle est la différence avec les arts martiaux?

Vincent Roca : La différence fondamentale se trouve dans le fait, que lorsque j’ai créé le rapide défense, on partait de la problématique pour y apporter une solution. On partait d’un problème terrain et on cherchait une solution, pour pouvoir répondre tout en restant dans le cadre de la légitime défense et le cadre de la loi, apporter une solution qui soit opérante et qui soit restituable en situation de stress. Voilà la principale différence entre le rapide-défense et les arts martiaux traditionnels.

 

Cyrille : On part de vraies situations que vivent les gens et qu’ils sont susceptibles de rencontrer ?

Vincent Roca : Tout à fait. On cherche des solutions les solutions adaptable opérante et restituable dans leur milieu. Un pharmacien par exemple, dans sa pharmacie, devra peut-être répondre différemment par rapport à un éducateur spécialisé. C’est la situation qui commande la solution apportée et non pas un mouvement technique appris qui est amené à être une réponse à un autre mouvement. C’est une réponse qui est faite sur la base de principes simples. On rejoint les arts martiaux sur les fondamentaux, comme être stable, donner un sentiment d’assurance, et puis travailler ensuite les qualités physiques et mentales.

 

Cyrille : A partir de quel âge le rapide-défense peut être adapté pour des jeunes ?

Vincent Roca : Notre public est majoritairement adulte majeur. On a des personnes qui viennent à partir de l’âge de 16 ans mais notre enseignement se fait majoritairement sur un public adulte.

 

Cyrille : Merci beaucoup et bon vent au rapide-défense.

Vincent Roca : Merci à vous.

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *