browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Apprendre l’anglais par l’espéranto

Posted by on 25 juin 2013

Voici une nouvelle vidéo qui présente cette fois une racine verbale. C’est un moyen d’associer une signification à la racine qui est issue du verbe anglais et allemand.

Jenny dormait déjà quand je me suis rappelé que je ne lui avait pas demandé son avis sur la prochaine vidéo à publier.

Voici une transcription in extenso de la vidéo :
L’Espéranto est utile pour l’enfant, qui l’apprend aux alentours de 9-10 ans, non pas seulement pour les mots mais également pour les verbes. Alors lorsqu’on a un four et qu’on se sert d’un four pour cuisiner, on a un terme particulier, ce qu’on va mettre dedans et la façon de cuire que l’on appelle baki. En apprenant l’Espéranto, l’enfant va associer le terme baki au fait de cuire, cuire un gâteau par exemple. Donc bako, ça va être l’acte de cuire, puisque tous les mots finissent par un –O, tous les verbes à l’infinitif finissent par -I, donc l’Espéranto est extrêmement régulier, c’est facile à conjuguer.

Par exemple, Mi bakas kukon, donc je cuis. Là donc j’ai mon présent qui est le même pour tous les verbes à toutes les personnes. Li bakas kukon, accusatif, kuko est un gâteau. Donc sur une simple phrase comme ça, on a déjà beaucoup de choses qui sont mises en œuvre et des notions qu’on va retrouver en allemand que l’enfant peut capter d’une manière extrêmement régulière puisque quoi qu’il construise, ici on va retrouver un -O, on aura un accusatif qui a un –N qui se promène qui est très très simple et son présent est toujours en –AS. Donc il peut vraiment se concentrer sur l’apprentissage des notions et lorsque plus tard, il va rencontrer en anglais to bake, il va associer ça naturellement au sens qu’il connaît déjà. Donc il va gagner du temps.

Et c’est ainsi qu’il profite à fond du transfert entre des choses qu’il a déjà apprises et mises en œuvre, parce que la création de la phrase est vraiment simple qu’il va pouvoir à utiliser dans un autre contexte d’où l’effet préparatoire aux langues étrangères de l’Espéranto. Cela va également l’aider lorsqu’il va apprendre l’allemand parce qu’il va rencontrer le verbe backen qui a exactement la même signification. Alors, ce n’est pas un hasard, le créateur de l’Espéranto était tout sauf idiot, il était même génial, s’il a choisi d’associer le terme baki pour avoir exactement le même sens que l’anglais ou l’allemand, c’est bien parce que immédiatement, il s’est retrouvé avec une communauté de gens qui, lorsqu’ils voyaient baki lui attribuer le sens qu’ils connaissaient déjà dans leurs langues maternelles. Tout l’Espéranto est bâti là-dessus.

Donc il n’y a rien d’artificiel dans l’Espéranto, au contraire, c’est tout ce que nous avons en commun. Merci de votre attention et à bientôt !

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *