browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Plus de sentiments pour apprendre l’allemand plus vite ?

Posted by on 20 août 2013

Aujourd’hui nous allons voir pourquoi l’Espéranto est si proche des sentiments humains parce que le créateur de l’Espéranto, Zamenhof, a fait attention à ce que les sons qu’il utilisait dans la langue qu’il a lancée en 1887 soit proche de ce que l’on ressent. Et comme l’espéranto accélère l’apprentissage ultérieur des langues étrangères, c’est la voie pour préparer vos enfants à l’Allemand, l’Anglais ou le Chinois. C’est ce que l’on va voir en images.

Voici une transcription de la vidéo :
Par exemple, pour regretter, il aurait pu prendre le terme regretter ou regreti mais il a préféré prendre le terme allemand parce que bedauren quand on exprime bedauren on a un profond sentiment, à un moment donné, de ah, mon corps vient d’ exprimer que je regrette. Donc bedaŭri a été pris depuis le terme allemand bedauren.

Lorsqu’on exprime en Espéranto Je regrette : mi bedaŭras, on a une accentuation bien sûr comme toujours sur l’avant dernière syllabe, et il se trouve que par hasard, ce n’est pas un hasard du tout, elle est justement sur la partie qui profondément exprime le plus le regret. C’est très très bien trouvé de sa part d’avoir choisi ce terme qui rend compte des sentiments humains très profond au moment où on prononce mi bedaŭras.
Alors la simplicité habituelle de l’Espéranto est toujours là.
Mi bedaŭras, je vais conjuguer ce verbe au présent à toutes les personnes en –AS, au futur en –OS, au passé en –IS, au conditionnel en –US et à l’impératif en –U. Vous savez conjuguer immédiatement tous les verbes à toutes les personnes en quelques minutes. Mais ça va plus loin, la facilité de l’Espéranto va plus loin. Si on prend le terme allemand xxxx, regrettable, comment construire regrettable en Espéranto ?
Mais il s’agit simplement d’un adjectif, donc on va très rapidement passer à l’adjectif en mettant bedaŭra et si on veut parler d’un regret, j’enlève le –A et j’en fais un substantif bedaŭro : le regret. Vous voulez parler de vos regrets ? Au pluriel, bedaŭroj. Parce que c’est régulier donc on a : tous les adjectifs finissent par –A, tous les mots finissent par –O, tous les pluriels sont –OJ. Et c’est cette régularité là qui permet à l’enfant de vraiment utiliser la langue, alors qu’on lui propose peu de temps puisque l’Espéranto n’est pas une langue dominante dans sa vie. Et pourtant, grâce à cette pratique, il va prendre petit à petit le mécanisme, il va comprendre comment fonctionnent une langue et c’est ça qui lui permettra d’accélérer son apprentissage ultérieur des autres langues, que ça soit l’allemand, avec un transfert immédiat des racines telles qu’elles sont là, ou simplement le transfert des mécanismes vers l’anglais, vers d’autres langues comme le chinois et ainsi de suite.
Merci de votre attention et à bientôt !

ouvrez-cerveau-petit Découvrez
les 7 clés pour donner une seconde langue naturellement à votre enfant en vous inscrivant ci-dessous :
pour recevoir des conseils pour ouvrir le cerveau de vos enfants à 2 langues. En cadeau, je vous offre mon livre et des interviews inspirants ! Conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de modification de vos données que vous pouvez exercer dans chaque message reçu, et cette liste est déclarée à la CNIL sous le n°1652673.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *