Je teste Duolingo

Cela faisait longtemps que je n’avais rien fait pour maintenir mon allemand. À part parler allemand lorsque nous sommes allés chercher Mary à Munich.

Trois semaines dans une famille à Munich

En effet Mary est parti trois semaines à la fin de l’année dans une famille germanophone et espéranto phone. C’était très impressionnant de la voir passer d’une langue à l’autre, car cette famille héberge des germanophones « strictes ». Mary parlait donc avec la petite fille en allemand et en espéranto avec le reste de la famille. Mais elle a fait bien plus que cela.  Elle s’est également fait des amis à l’école.

Quand nous sommes arrivés pour la chercher, elle n’était même pas chez elle . Elle était chez une amie germanophone. Nous sommes restés pour discuter mais je me suis retrouvé à passer de l’espéranto à l’allemand. C’était suffisamment difficile pour moi, sachant que nous venions d’héberger deux canadiennes avec qui nous parlions anglais les jours d’avant. C’est toujours difficile d’arriver à segmenter les langues. Surtout pour la langue la plus faible, l’allemand dans mon cas. Durant notre séjour en Hongrie, je me suis plusieurs fois servi de l’allemand. Et j’étais bien content d’avoir réactivé mon allemand à Munich.
C’est par la suite que je n’ai fait que travailler en français-espéranto durant le congrès mondial qui avait lieu à Lille. Autant dire que mon allemand est entré en sommeil. Durant notre séjour en Hongrie j’ai rencontré l’un des moteurs de la version espéranto de Duolingo. Sache plus. Cela m’a donné l’idée de tester cette application pour apprendre d’autres langues.

Que peut-on apprendre à partir du français chez Duolingo ?

L’italien, l’espagnol et l’anglais sont disponibles à partir de la version française.

Point d’allemand.

L’espéranto non plus.

Par contre si vous vous connecter en anglais, vous aurez accès à presque toutes les langues de l’application. J’apprends donc l’allemand comme si j’étais anglais.
Tout démarre par un test de vos capacités.

J’étais relativement confiant mais le programme a estimé que j’étais nul. Je suis donc obligé de recommencer à zéro. Je dois avouer que c’est assez difficile de me concentrer sur l’allemand en recevant mes instructions en anglais. Mais l’application est très bien faite, elle mélange toutes les compétences de compréhension d’écoute, d’écriture, de traduction et elle est très ludique. À tel point que mes deux aînés Mary et Amy sont venus jouer avec moi. Mary ne parle pas anglais donc c’est pour elle un moyen de s’y mettre doucement. Amy parle très bien Allemand et anglais mais elle se plaint quand elle doit utiliser les deux langues en même temps.

Et Jenny a perçu que nous étions en train de jouer sur Internet et non pas en train d’apprendre une nouvelle langue !

C’est donc un test de Duolingo très concluant. Surtout que l’application est très bien faite pour maintenir votre motivation avec un engagement à travailler chaque jour, un message de rappel chaque jour, un tableau qui vous montre quel est votre effort quotidien, et un calcul de la date à laquelle vous devez revoir un mot pour éviter de l’oublier. Bref le nec plus ultra de la technologie moderne et de la pédagogie moderne sur votre ordinateur ou votre téléphone ou votre tablette.

Les moins de Duolingo

Je trouve certaines phrases bizarres. Voire absurdes. Un peu comme dans les méthodes des années 70 et dont se moque Astérix chez les Bretons quand il fait dire à Jolitorax

Mon jardin est plus petit que Rome mais mon pilum est plus solide que votre sternum.

Je vous en dis plus dans quelques jours j’attends la sortie du russe pour me mettre dans les dans la peau d’un vrai débutant.

Je veux recevoir les prochains articles par mail
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Il reste 4 commentaires Aller aux commentaires

  1. Laure /

    Bonjour !
    L’impression que j’ai eu avec Duolingo ou autres applications, c’est qu’évidemment à la fin de la session on a tout retenu, mais si ces mots ne sont pas tout de suite réutilisés dans un contexte réel, ils sont très vite oubliés, et alors on est bon pour recommencer la même leçon éternellement. Après j’imagine que si on est très régulier sur les leçons, ça passe plutôt bien…mais il faut se motiver !

    Comme d’habitude je conseillerais bien sûr d’avoir un autre contact avec la langue comme regarder des films, lire ou même faire comme vos filles : voyager et avoir des amis qui parlent cette langue.

    Merci Cyrille pour ce partage d’idées pour apprendre l’allemand, c’est toujours bénéfique ! N’oubliez pas aussi la liste de ressources dont je vous avais parlé, elle est complète et chacun y trouve son compte : http://www.sprachcaffe.com/francais/sprachcaffe-magazine-article/toutes-les-ressources-en-ligne-pour-apprendre-lallemand-2015-08-24.htm.

    Bis bald !
    Laure

  2. cyrille /

    Bonjour Laure,
    As-tu eu la même impression que le vocabulaire est choisi pour sa proximité avec la langue source (Comme j’apprends l’allemand depuis l’anglais, c’est particulièrement flagrant), pour faire prononcer et enfin pour son intérêt. Du coup, certaines phrases me semblent idiotes. Et j’ai l’impression de faire plus d’anglais que d’allemand ! Le bon côté des choses est que Jenny est persuadé que c’est un jeu ! En fait, en parallèle, je suis en train de lire « Die Welle » qui était au programme d’Amy l’an dernier. J’en ferai une chronique bientôt.

  3. Jeff_Fontaine /

    Salut… pour une méthode complète pour devenir bilingue, j’ai trouvé ce site qui n’est pas mal: http://www.learnlanguagesonyourown.com/accueil.html

    1. cyrille /

      Merci Jeff. Je ne connaissais pas.
      Bon we

Laisser un commentaire