Un cours d’allemand gratuit pour débutant: est-ce utile ?

On trouve des cours de langue gratuits pour débutants partout sur Internet. Sont-ils utiles ? Avant de commencer à apprendre l’allemand il faut avoir le bon état d’esprit et comprendre comment ça fonctionne.
Croyez-moi, j’ai appris le finnois, l’arabe, le turc et l’espéranto tout seul et gratuitement et j’ai subi des cours d’allemand, d’anglais et d’espagnol. Donc je peux comparer les deux manières d’apprendre et je sais de quoi je parle:-)
Je parle couramment espéranto et anglais mais pour les autres je suis retombé presque au plus bas niveau. Pourquoi ? Parce que ces langues ne sont jamais entrées dans ma vie.

 

image allemand débutant

Allez c’est parti pour ma reconquête de l’allemand ! Sur la première marche.

État d’esprit numéro 1: Apprendre l’allemand c’est une immersion et non pas un manuel Ikea

Apprendre l’allemand nécessite de changer sa manière de penser. Au contraire de l’anglais, dont la structure des phrases est assez proche du français, l’allemand nous impose l’ordre des mots, un troisième genre et du vocabulaire qui n’a rien de commun avec le notre. Ingurgiter tout cela va prendre du temps. Après 3 décennies d’échec avec des méthodes dignes d’un manuel Ikea, si le mot est au nominatif et qu’il est masculin et qu’il est au singulier, alors on met der, je me moque de savoir si cela va prendre 2 ou 3 ans. Ce sera long mais j’ai le temps car il suffit de me caler sur le rythme de croissance des mes enfants.
Et cette fois, je vais essayer de ne pas bruler les étapes.
Ce sera FACILE de respecter cette règle:-). Je vais apprendre à mon rythme.

État d’esprit numéro 2: Apprendre l’allemand c’est facile

Bon, ce n’est peut-être pas vrai mais j’ai tellement souffert de l’idée inverse qu’il faut maintenant compenser. Je vais me persuader que j’ai tort, que vous avez tort, que nous avons tous tort de croire qu’apprendre l’allemand est difficile.
Vous me parleriez du Japonais ou du Russe je vous dirais oui c’est difficile, surtout que j’ai essayé les deux et que je suis arrivé à rien, mais l’allemand présente quelques avantages sur le long terme auquels je veux croire :

  • La prononciation est assez régulière. Essayez de ne pas vous tromper d’accentuation en anglais ou de faire comprendre en n’accentuant aucune syllabe. Seuls les français vont vous comprendre. Tous les autres vont vous maudire.

J’avais accumulé tellement de retard en allemand à l’école que je ne pouvais plus progresser car les bases n’étaient pas saines.

  • Toute la difficulté de l’allemand est concentrée au début de l’apprentissage. Si les bases sont bonnes, vous pouvez continuer à construire et progresser sans fin. J’ai vu des gens atteindre la perfection en allemand sans avoir fait trop d’efforts par la suite. En anglais, c’est une autre histoire. L’anglais est une langue facile à parler mal mais pour s’approcher des sommets, vous aurez l’impression que le drapeau de fin s’éloigne plus vous vous approchez.

Quand je suis en jury d’examen à la faculté d’interprétation de Strasbourg, je vois de nombreux étudiants se faire surprendre par des textes en anglais parce qu’ils sous estiment la difficulté de l’anglais. En allemand, vous changez de mode de pensée et vous prenez tout de suite vos distance avec votre langue maternelle. C’est plus brutal mais plus clair.

  • Il y a peu de faux amis en comparaison de l’anglais. Connaissez-vous le sens réel des mots suivants actually, deputy, demonstration, to address ?

J’ai souvent constaté qu’il vaut mieux devoir apprendre le sens des mots que de croire éternellement qu’on le connait alors qu’on est finalement très imprécis. Un ami allemand m’a avoué un jour qu’il lui était impossible d’apprendre le hollandais. Trop de faux amis. Les deux langues sont trop proches pour lui. Avouez que c’est un comble !

État d’esprit numéro 3: Un peu tous les jours pour que l’allemand rentre dans votre vie

Et oui, la vie quotidienne se déroule tous les jours. Pour que l’allemand entre dans ma vie, il faut lui trouver un peu de place chaque jour. C’est une opportunité d’ajouter une corde à mon arc et je ne vais pas la laisser passer cette fois. Il suffit d’en faire un peu tous les jours pour que mes 3 autres langues laissent un peu de place dans mon cerveau.
Le pire est que l’allemand vient de me servir à communiquer avec un hongrois qui ne parle rien d’autre. Si on m’avait dit que je me servirais de l’allemand comme langue pont !
Désormais, j’ose m’exprimer même si c’est plein d’erreur !

Les cours d’allemand pour débutant: pour résumer

Des cours d’allemand pour débuter on en trouve partout sur Internet. Ce qui est important c’est de savoir comment les utiliser.
Maintenant que vous avez le bon état d’esprit vous pouvez partir à la pêche aux infos
Et rappelez-vous:

Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas mais parce que nous n’osons pas que c’est difficile.Sénèque.

Pour ma part, j’ai besoin de bases mais je connais déjà énormément de choses. Il me faudrait un cours pour débutant qui ne concerne que mes lacunes. Difficile de trouver un tel costard sur mesure.
Les cours gratuits en ligne me semblent intéressant quand on est un vrai débutant qui part de zéro.Si vous voulez vous tester par rapport à l’allemand sans dépenser d’argent, je vous conseille d’aller sur :

Si vous êtes motivés, mon dévolu porte sur http://www.livemocha.com que j’ai testé pour le Croate, le Japonais. J’ai contribué à la version Espéranto. Je vais tester la nouvelle version pour l’allemand car je pense que ce site a les ressources pour les faux débutants comme moi.

Si vous avez trouvé des cours d’allemand gratuits pour débutants qui valent le coup partagez-les ici !

Je veux recevoir les prochains articles par mail
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Il reste 20 commentaires Aller aux commentaires

  1. Olivier /

    Et j’ajoute : http://www.duolingo.com/
    C’est un site très ludique, avec des points, des « vies », et un système social pour se mesurer à ses amis (ex: facebook). Il envoit un e-mail tous les jours pour faire penser à l’utiliser…

    1. dani /

      il envoie

  2. Kim /

    Pour aller plus loin dans l’apprentissage de la langue en ligne : http://www.educadis.fr/cours-de-langue/cours-allemand
    De quoi trouver LA bonne école de langue!

    1. Cyrille / Auteur du Post

      Bonjour Kim,
      Je ne connaissais pas ce moteur de recherche. Intéressant. Comment font-ils pour être référencés ?

  3. Kim /

    Bonjour Cyrille,
    Vous parlez des écoles?

    1. Cyrille / Auteur du Post

      Bonjour Kim, non je pensais aux ressources sur internet.

  4. Geenen /

    Bonjour,

    Je suis professeur d’allemand en activité (collège). Il y a 6 ans, j’ai créé un site elearning pour apprendre l’allemand : http://www.profparticulierallemand.com
    Je me sers de ce site pour mes cours particuliers et mes formations en entreprise. Les cours particuliers / formations sont payants, bien entendu, mais je propose des prestations gratuites, notamment via les réseaux sociaux.

  5. Carel Royan /

    La formation sur cette langue nous permet de mieux nous mettre en accord avec la coutume du pays ainsi que ses cultures

    1. Cyrille / Auteur du Post

      Bonjour,
      Je pense que la culture s’acquiert hors formation lors de séjours. Qu’en pensez-vous ?

  6. Carel royan /

    L’apprentissage de l’allemand demande un grand savoir faire pour que la langue soit bien assimilé

    1. Cyrille / Auteur du Post

      Et oui, il faut pratiquer.

    2. dani /

      assimilée

  7. Carel royan /

    Mais la plupart des gens ne savent pas la valeur de la communication,alors ils négligent cette apprentisage

    1. dani /

      apprentissage

  8. Marc /

    Bonjour,

    Merci de cette article. J’ajoute http://allemandcours.fr à la liste des cours gratuits pour débutants.

    Bonne immersion à tous les courageux débutants !

    1. cyrille le praticien du bilinguisme /

      Merci du tuyau. J’irais voir quand j’aurai un peu de temps.

  9. Marc /

    Correction du message précédent : « cet article » et pas « cette article ».
    Le français n’est pas simple non plus. 😉

  10. Charles Chauveheid /

    Bonjour,
    Je viens de voir votre blog et il est très intéressant. J’ai déjà fait de l’allemand dans le passé, dans mes études supérieures de secrétariat de direction (niveau BTS). Dans mon cursus, j’ai eu 2 ans et demi d’allemand. Je me suis remis à l’allemand après 7 ans sans en avoir fait. Je suis en train de reposer les bases, afin de construire et progresser dessus, et je voudrais que cela aille vite en ce qui concerne l’apprentissage. J’apprends en autodidacte et depuis septembre, j’ai fonctionné sur un mode principalement académique. C’est pas facile à gérer (deux aspects à gérer: l’aspect étudiant et l’aspect prof). Je pense changer de méthode et adopter celle qui consiste à s’imprégner de la langue.
    Si cela peut vous intéresser, je vous fait part de sites que j’ai découvert, outre ceux que vous avez déjà communiqué:

    http://www.dw.com
    http://deutsch.info/fr
    https://deutsch.lingolia.com/fr
    http://www.wallangues.be (uniquement pour les utilisateurs domiciliés en Belgique wallonne).
    https://www.youtube.com/c/LearnGermanWithAnia (possède aussi son propre site).
    http://germanwithjenny.com
    https://www.youtube.com/results?q=Maddalena+Denicola

    (les trois derniers liens offrent la possibilité d’apprendre online avec des natifs.)

    Bien à vous.

  11. Pierre /

    Complètement d’accord : apprendre une langue c’est un état d’esprit. Ceci dit, il ne faut pas se décourager : un état d’esprit ça se cultive ! L’idée à mon avis c’est d’être motivé et donc d’avoir un but. Ça peut être un voyage, un examen, ou juste un gout prononcé pour la langue ou la culture. Quand on est en immersion, pas de soucis, ça vient tout seul : le but c’est de pouvoir communiquer, tout simplement !

    En ce qui concerne le fait qu’une langue peut s’oublier j’en sais quelque chose. C’est quelque chose de naturel, mais on n’oublie jamais entièrement. Dans mon cas, j’ai étudie l’espagnol au lycée, et vingt ans après j{avoue que j’avais tout oublié. Je suis allé vivre en immersion au brésil et à ma grande surprise, en apprenant le portugais, des mots espagnols me revenaient tout seul, tout le monde pensait que j’étais espagnol ! Au bout d’un an, j’ai réussi à ne plus trop mélanger les deux langues, mais quand je suis arrivé en Bolivie, je ne parlais plus un mot d’espagnol. C’était il y a un an, maintenant j’ai à nouveau du mal à aligner deux mots en Portugais. Conclusion : J’ajouterai à ton article, NE PAS mélanger l’apprentissage de deux langues pour progresser plus vite.

    Comme tu dis, l’important c’est de bien comprendre et de partir sur de bonnes bases, c’est pourquoi je suis partisan (quel que soit le langage) d’apprendre les bases de la grammaire puis d’oublier les théories et de partir en immersion. J’ajoute donc aussi un lien que j’aime beaucoup pour la grammaire allemande : https://language-easy.org/german/grammar/.

    Sinon depuis que tu as posté ce message, comment as tu progressé ? Parles-tu couramment maintenant ?

    1. cyrille /

      Bonjour Pierre,
      Merci de ton commentaire qui enrichit l’article.
      Depuis la publication de l’article, je n’ai pas beaucoup publié mais quand même bien progressé. J’ai lu plusieurs livres, j’ai une vidéo en suspens à publier à ce sujet, et je commence la série « Rubinrott » que j’apprécie beaucoup avec des phrases simples mais pleines de description.
      Et puis, il faut que j’écrive un article sur un grand changement : au mois d’octobre, j’ai travaillé en interprétation simultanée pour la première fois depuis l’allemand en pulvérisant mon record : 2 fois 3 heures d’affilée !
      Donc je ne parle pas couramment mais je comprends de mieux en mieux car j’ai UN BUT : aider ma fille à développer son business en Allemagne où elle vit https://11678580.usana.com/ux/dotcom/#!/de-DE/story

Laisser une Réponse à Charles Chauveheid Annuler Réponse